RADIO(S)

Alerte info
  • Télécharger l'application mobile de la radio Mix Fm Martimique : sur play store
  • Télécharger l'application mobile de la radio Mix Fm Martimique : sur IPhone


Emmanuel Macron au G7 au Canada, le 9 juin 2018.
Emmanuel Macron au G7 au Canada, le 9 juin 2018. — "Un euro cotisé devra donner pour tous les mêmes droits. C'est la clé pour retrouver la justice et la confiance dans le système. Une loi [de réforme des retraites] sera présentée au début de l'année 2019 et votée au premier semestre 2019. Ce ne sera pas une énième réforme budgétaire."
  • Emmanuel Macron s'est rendu ce mercredi à Montpellier pour prononcer un discours sur sa politique sociale, à la Mutualité.
  • Il a notamment annoncé une loi sur le financement de la dépendance avant fin 2019.
  • Il a également précisé le calendrier de la réforme des retraites : une loi sera présentée au début de l’année 2019 et votée au premier semestre 2019.

Pas de « tournant » social mais un accent mis sur « l’efficacité » des aides sociales et la « responsabilité » des Français qui les touchent. Emmanuel Macron a prononcé un discours stratégique sur sa politique sociale ce mercredi lors du 42e congrès de la Mutualité française, à Montpellier.

Il a pointé « trois grands défis : la santé, l’âge et l’exclusion » et a fait le diagnostic du système de santé et de retraites actuels, avant de présenter la philosophie de ses réformes. « Il faut produire pour redistribuer », a plaidé le chef de l’Etat dont le « combat pour ce quinquennat » est « une vie digne », avec « le travail comme clé de l’émancipation ».

Emmanuel Macron a aussi fustigé « un système social plus inégalitaire qu’il y a trente ans », dénonçant l’écart entre « droits réels » et « droits promis ». Sans surprise, après la vidéo publiée mardi par l’Elysée, le président a aussi jugé que « la solution n’est pas de dépenser toujours plus d’argent » en matière de politique sociale. Il a ensuite fait quelques maigres annonces, que 20 Minutes vous résume.

Santé : Plus de prévention

Emmanuel Macron a mis l’accent sur la prévention en matière de santé. « Notre système soigne bien mais prévient mal », selon lui. Il a annoncé que trois nouvelles consultations seront mises en place pour renforcer le dépister des troubles visuels et auditifs de l’enfant. Ces consultations seront effectuées par le médecin traitant ou scolaire.

« Le remboursement des lunettes ne sert à rien si on met douze mois à avoir un rendez-vous avec un ophtalmologue ! (…) Il faut aller plus loin dans la formation des opticiens, nous augmenterons le nombre d’audioprothésistes », a-t-il également déclaré.

Des travaux se poursuivront cet été, et Emmanuel Macron a dit qu’il s’exprimerait à l’été sur les résultats des négociations entre l’Etat et les acteurs du secteur de la santé. Il a évoqué « cinq services minimum » pour les patients.

Le calendrier de la réforme des retraites

Le président n’a rien annoncé de très nouveau sur ce dossier mais en a précisé le calendrier. Il a indiqué que la réforme des retraites maintiendra un système de répartition « avec solidarité intergénérationnelle ». « Un euro cotisé devra donner pour tous les mêmes droits. C’est la clé pour retrouver la justice et la confiance dans le système. Une loi [de réforme des retraites] sera présentée au début de l’année 2019 et votée au premier semestre 2019 », a-t-il précisé.

Un nouvelle loi sur la dépendance avant fin 2019

Emmanuel Macron a aussi annoncé une loi sur le risque de dépendance votée avant fin 2019, pour réformer et financer la prise en charge des personnes dépendantes.

Ce discours a été soigneusement préparé par l'Elysée. Mardi, la présidence a diffusé une vidéo du chef de l’Etat fustigeant le « pognon de dingue » que coûtent les aides sociales sans endiguer la pauvreté. Depuis plusieurs semaines, l’exécutif, à la recherche d’économies, pointait du doigt l’efficacité des minima sociaux.

>> A lire aussi : VIDEO. La République en marche: «Le projet social arrive vraiment maintenant», assure Brigitte Bourguignon

>> A lire aussi : «Pognon de dingue»: Pourquoi l'Elysée a-t-il fait fuiter cette vidéo d'Emmanuel Macron

>> A lire aussi : Bruno Le Maire et Gérald Darmanin vont-ils plomber la séquence «sociale» du gouvernement?

 

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/politique/2288851-20180613-faut-retenir-discours-macron-aides-sociales
Partager